Nous appeler
skip to Main Content
CONTACT : +33 1 84 14 63 03
Bientôt 5 000 Stations De Recharge à Londres

Bientôt 5 000 stations de recharge à Londres

A l’heure où Autolib a quitté la capitale française, les anglais eux continuent leur chemin vers l’éco-mobilité. Dans un contexte de restrictions de circulation et d’un marché du véhicule ZE en croissance de 50 %.  La mairie de Londres qui dispose déjà de près de 4.000 stations de recharge publiques, avait annoncée la création d’une « task force » pour éviter un déficit de bornes de recharge. Les conclusions sont aujourd’hui rendues. La capitale britannique compte poursuivre l’extension de son réseau de bornes de recharge en déployant 1150 bornes supplémentaires d’ici 2020

Un projet d’envergure : l’électrification de la ville

borne_de_recharge_Londres_Tesla

Londres continue sa lutte contre la pollution de l’air et va se doter de 1 150 nouveaux points de charge d’ici à fin 2020, dont certains seront directement implantés au sein des lampadaires. Doté d’un budget de 3,7 millions de livres sterling, ce plan de déploiement ambitieux va permettre d’offrir une solution de recharge aux 78 % des foyers londoniens ne disposant pas de places de stationnement à domicile. Ce projet de densification du réseau londonien de bornes s’inscrit dans le plan d’électrification des transports d’ici 2040, récemment approuvé par le gouvernement britannique. L’un des attributaires du marché est la société Siemens associée à la start up berlinoise Ubitricity, spécialisée dans l’installation de bornes sur les réverbères publics.

Ventes en hausse de 50 %, 200 000 voitures électriques au Royaume-Uni

L’annonce intervient dans un contexte de forte demande pour les véhicules à batteries rechargeables au Royaume-Uni. En avril, la croissance sur un an a dépassé les 50 % tandis que le parc en circulation dans le pays a atteint les 200 000 exemplaires. Londres accueillant une bonne partie de cette flotte, il est donc de son devoir de déployer une infrastructure de charge dense sur son territoire. Dans le cadre de sa stratégie destinée à interdire la vente de véhicules thermiques à l’horizon 2040, le Royaume ambitionne de déployer un total de 31,5 millions de points de charge publique et privée (à domicile et au travail).

Des bornes de recharge dans les lampadaires

londres implante des bornes de recharge dans les lampadaires

La solution « SimpleSockets » développée par Ubitricity est particulièrement séduisante puisque la conversion d’un lampadaire en point de charge se fait en moins d’une heure. Elle ne nécessite en outre aucun travaux de terrassement ni aucun tirage de câbles. Le réverbère doit évidemment disposer d’une alimentation en électricité suffisamment puissante pour rendre possible une charge lente (maximum 4 kW). Mais en remplaçant, dans le réseau d’éclairage public, les ampoules d’origine par des lampes LED, moins énergivores, le gain de puissance rend possible l’incorporation d’une prise de charge dans 1 lampadaire sur 4, (soit 25 %). Cette solution simple évite de devoir installer dans la borne toute la technologie nécessaire pour activer la charge, compter l’électricité consommée et envoyer les données.

Les automobilistes qui ne disposent pas du câble spécial peuvent toutefois recharger leur véhicule en se connectant sur un site dédié. Ubitricity a équipé le premier lampadaire de Londres avec sa technologie en 2016. Depuis lors, la société y a déjà installé 300 points de charge. Récemment elle a également remporté un marché similaire à New-York.

 

en_USEnglish
fr_FRFrançais nl_BENederlands (België) en_USEnglish
Back To Top
Nous contacter