Nous appeler
skip to Main Content
CONTACT COMMERCIAL : +33 1 84 14 63 03
Pourquoi Votre Ville Encouragera T’elle Inévitablement La Mobilité électrique

Pourquoi votre ville encouragera t’elle inévitablement la mobilité électrique

Avec plus de 2 millions de véhicules électriques (VE) sur les routes européennes aujourd’hui, le passage à l’écomobilité électrique est bien en cours. Bientôt les véhicules électriques circuleront massivement dans la majorité des grandes villes européenne . La Directive européenne 2014/94 sur les carburants de substitution pour une mobilité durable en Europe obligeant les Etats à développer des politiques nationales d’aide, tous les états européens offrent maintenant une forme de soutien aux propriétaires ou aux conducteurs de véhicules électriques à batteries rechargeables.

Santé publique : les émissions de Carbone sont considérées comme un danger majeur par les municipalités, l’écomobilité électrique comme la réponse la plus radicale.

dieselgate_Nissan_mise_sur_l'electrique_

Suite au Diesel gate, les constructeurs revoient leurs stratégies et misent sur l’électrique.

 La pollution de l’air est l’une des grandes menaces pour la santé environnementale en Europe  .   Aujourd’hui L’Organisation Mondiale de la Santé désigne  la pollution de l’air extérieur – et   en particulier la pollution  aux particules  fines –  comme une des causes majeurs de développement  du cancer, mais aussi de  maladies cardiaques ou respiratoires  telles  que    l’asthme.

voiture-électrique_smart_écomobilité

Votre voiture électrique n’a pas de pot d’échappement, voilà qui intéresse beaucoup les municipalités

Une étude du King’s College de Cambridge a révélé que la pollution de l’air tuerait   environ 9 500 personnes par an à Londres .   Les effets de ces pollution sont aujourd’hui particulièrement préoccupants pour les enfants. Il est clairement émis aujourd’hui que  les émissions des gaz de véhicule à énergie fossile représentent    l‘une des principales causes de la pollution de l’air.

 

ECOMOBILITÉ ELECTRIQUE LES VILLES ONT FAIT LEUR CHOIX.

En janvier 2013, le smog de Pékin était tellement épais qu’on ne voyait plus le ciel. L’indice de pollution était de 755, alors que le maximum habituel de l’échelle de mesure de l’Air Quality Index est de 500. © Kevin Dooley, cc by 2.0

Ces enjeux de santé sont colossaux  tout comme leur coût potentiel. Or,   le moyen le plus simple, le plus rapide et le plus radical d’agir   sur la    pollution de l’air sera de réduire le  nombre de véhicule produisant des émissions de  carbone.  Compte tenu du niveau de risque sanitaire, les municipalités ne se priveront du levier d’action le plus efficace. Berlin, Paris en Londres ont déjà   agit en ce sens  en programmant l’interdiction de circulation du véhicule Diesel

2) Les grandes villes ont donné priorité à la qualité de vie, le développement du Tourisme et de l’économie en dépend.

les villes  font face à un tournant –  soit elles font en sorte qu’il soit plus agréable de s’y installer et d’y évoluer,  soit elles continuent  d’évoluer selon un  modèle de développement    fondé sur  la dépendance  aux  carburants fossiles et continuent ainsi à devenir moins propre, plus bruyante… Le maintien de cette politique ne ferait que les rendre moins attractives au bénéfice qui ont opté pour l’amélioration de la qualité de vie.

Pour les grandes capitales historiques, le problème est simple, une ville où la pollution aux énergies fossiles est visible (bruit, odeur, vue) n’est  pas une villes où les touristes rêvent de passer leurs vacances, le risque que ces derniers se tournent vers des villes moins polluées est  réel .

Plus personne  ne voudra s’installer dans une ville ou « Youpie, il y a plein de bruit, et des voitures partout » 

Pour ce qui concerne les centres économiques et centre d’affaires,   les population les plus qualifiées, les plus mobiles, veulent emménager dans des villes propres où le risque de pollution est faible. C’est dans ces villes que  les entreprises  se tourneront pour installer leurs centres de décision. 

 

Exemple de Tourisme Piéton et sans voiture à Prague.

Centre piéton de Vienne, aménagement de voies piétonne.

Aujourd’hui, les villes aussi sont entrées à l’aire de la mondialisation, la compétition se joue aussi en  partie  au niveau  environnemental. En offrant un environnement plus propre, plus vert et plus silencieux environnement, une meilleure qualité de vie,  les municipalités souhaitent attirer plus de touristes   en offrant un cadre confortable à leur séjour. Elles souhaitent   inciter les entreprises à s’y installer en offrant un cadre de vie privilégié pour attirer les meilleurs employés. La mobilité électrique à zéro émission est pour les municipalités un élément essentiel de cet avenir plus propre.

3) Ecosytéme des smart cities et développement des cleantech : un cercle vertueux pour les municipalités.

En plus d’une qualité de vie élevée attirant les travailleurs et les employeurs, L’économie des technologies propres est l’un des pans de l’économie mondiale qui connaît la croissance la plus rapide. l’E-mobilité est un des secteurs les plus dynamiques. Des villes d’Europe de l’est comme Essen et Ljubljana l’ont compris et mènent des politiques pro-cleantech pour attirer les startups et les grandes entreprises qui s’inscrivent   dans l’écosystème de  cette transition.  Il est fort à parier qu’en France des grandes villes et villes intermédiaires mèneront rapidement les mêmes politiques

 

 

 

Par ailleurs, le concept de « ville intelligente » c’est à dire un lieu où les objets et les infrastructures sont mis en réseau et capables de communiquer les uns avec les autres, est particulièrement prisées par les municipalités. Le concept de « ville connectée » permet d’augmenter la capacité des citoyens à se connecter entre eux, à interagir entre eux,  mais également permet de rendre plus facile, la mission de sécurité des municipalités vis à vis de leur concitoyens.

4. Indépendance énergétique et performance des batteries rechargeables:

Dans la majorité des pays européens, l’essence et le diesel doivent être importés. L’électricité,  elle peut généralement être générés à partir de sources d’énergie locales, voire renouvelable stimulant ainsi l’économie locale ou nationale. A titre d’exemple, en chine pays leader en terme de transition écomobile, le passage progressif des autobus à l’énergie électrique, permettrait aujourd’hui (la flotte électrique répresentant 17% de la flotte globale d’autobus) l’économie de plus de 200 000 barils d’essence par jours. Cette consommation est l’équivalent de la consommation quotidienne d’essence d’un pays comme la Grèce (lire notre article). Un étude récente à montré qu’à New York un chauffeur de VTC, pourrait voir le coût d’exploitation de son véhicule réduit de prés de 5500 dollars, si il passait à l’électrique (lire l’article).

Par ailleurs l’autonomie des véhicules ne cesse de progresser, les batteries sont de plus en plus performantes, une entreprise comme Samsung qui a lourdement investi dans le développement des technologies liées aux batteries ces dernières années, a profité du salon de l’Automobile de Francfort  en septembre pour évoquer une nouvelle batterie à la capacité record permettant une autonomie de 700 km.

 

Back To Top
Nous contacter