Nous appeler
skip to Main Content
CONTACT COMMERCIAL : +33 1 84 14 63 03
Voiture électrique : Renault Va Foncer !

Voiture électrique : Renault va foncer !

La voiture électrique s’impose dans la stratégie de Renault. Le constructeur automobile français a annoncé un grand plan d’investissement d’ici à 2022 pour passer à la vitesse supérieure dans le domaine de l’électrique. L’entreprise vient d’annoncer qu’elle allait investir 1 milliard d’euros en France dans les quatre prochaines années.

L’entreprise fait le pari que la voiture électrique à batterie rechargeable va rapidement s’imposer sur le marché automobile. La France devient donc la base de production des modèles électriques de Renault. Quatre sites sont concernés par ces investissements : Flins (Yvelines), Douai et Maubeuge (Nord), ainsi que Cléon (Seine-Maritime). Le constructeur annonce le doublement des capacités de production de sa citadine électrique Zoé dans l’usine de Flins (Yvelines) lors des quatre prochaines années.

Huit modèles de voitures électriques à venir

nouveaux modéles de voitures électriques Renault accélére

Carlos Ghosn, avait annoncé, le 15 septembre 2017,  » douze nouveaux modèles zéro émission dans les six ans sur des plates-formes communes  » pour l’ensemble de l’Alliance franco-nippone. Les autonomies des modèles sont en forte progression et  pourraient rapidement dépasser les 600 kilomètres. Avec cette nouvelle offre, le dirigeant espère devenir numéro un mondial de la voiture électrique. Aujourd’hui, Renault seul, détient 25% créneau de l’électromobilité en Europe aujourd’hui,  » 8 modèles électriques et 12 modèles électrifiés  » seront proposés, d’après le plan  » Drive the Future  » présenté le 6 octobre dernier et qui prend fin en 2022.

Les électriques doivent représenter  » 20% de l’offre  » du constructeur français à la fin du plan annonce le dirgeant.

Les effectifs repartent en France à la hausse

Voiture électrique Renault investit en France

Alors que la production de Renault en France a été divisée quasiment par deux en dix ans, Renault s’est engagé à maintenir une production minimale dans l’Hexagone avec le signature des accords de compétitivité en 2013, renouvelés début 2017. Le choix de fabriquer les voitures électriques en France s’explique simplement, les modèles à forte valeur ajoutée subissent une moindre pression sur les coûts, car la concurrence est moins forte. Par ailleurs, ils sont plus faciles à assembler et nécessitent moins d’heures de travail. L’impact d’un coût salarial élevé est donc moins important que pour un modèle essence ou diesel. Renault comptait 47.711 salariés dans l’Hexagone (au 31 décembre 2017), soit une hausse annuelle de 3%, après une hausse de 1,4% en 2016.

La France sera le grand pôle électrique de la marque au losange…  Sur le créneau de la voiture électrique, Renault reste tout de même le premier acteur en Europe, selon les données du constructeur, devant l’américain Tesla et Nissan son partenaire japonais.  A l’échelle mondiale, la firme californienne Tesla qui domine le marché devant le chinois BAIC, Nissan, deux autres constructeurs ZD, et BYD.

 

centres de fabrications de voitures électriques Renault

 

Back To Top
Nous contacter